Sélectionner une lettre
Mots pour la lettre A

Ag ouverture de l'assemblée générale de copropriété.




Contrairement à ce qui est prévu généralement dans les statuts des sociétés et des associations, il n'y a pas de règle de quorum en copropriété.
L'assemblée peut même être ouverte en présence d'un seul copropriétaire.
Elle ne peut être ouverte si aucun copropriétaire ne se présente ou s'il y a des décisions à prendre avec des majorités renforcées et que le minimum de voix nécessaire pour les adopter n'est pas réuni.

Voir aussi Convocation à l'AG des copropriétaires
Voir aussi Comment préparer l'AG des copropriétaires

Chaque assemblée générale doit débuter par la désignation du président de séance, avant même de voter une quelconque autre question.
Cette désignation est obligatoire ; elle doit se faire par élection, à la majorité simple.
Le président, choisi parmi les membres de l'assemblée, est chargé notamment de contrôler la validité des pouvoirs et de diriger les débats.
Il peut être assisté par un ou plusieurs scrutateurs, ce qui est fréquent dans les grandes copropriétés, rare dans les petites.

En règle générale, c'est le président du Conseil syndical qui assure la présidence de séance, mais ce n'est pas une obligation et tout copropriétaire qui le désire peut se porter candidat.
Le syndic (ou son conjoint ou l'un de ses employés) ne peut en aucun cas présider l'AG.
En revanche, il est de droit secrétaire de la séance, à moins que l'AG n'en décide autrement.
A ce titre, c'est à lui que revient le soin de rédiger le procès-verbal original de la séance.

Voir aussi Déroulement de l'AG des copropriétaires
Voir aussi Délais de convocation de l'AG des copropriétaires